Les news de la galerie

Artist at Home : Peter Keizer

Artist at Home : Peter Keizer

à partir du 10 mai 2022

Très loin de la Camargue, à la pointe nord des Pays-Bas, se trouve la mer des Wadden, considérée comme le plus grand système mondial ininterrompu de vasières et de bancs de sable et classée au patrimoine de l'UNESCO. Et c'est dans ce lieu exceptionnel que notre artiste Peter Keizer et sa femme Astrid ont élu domicile, il y a maintenant dix ans. Ils quittent alors le centre d'Amsterdam pour une ancienne école dans un tout petit village au bord de la mer, y trouvant tout l'espace nécessaire pour le studio de Peter et l'air marin qui nourrit sa créativité. Au coeur de cet environnement naturel, les peintures à l'huile de fleurs éclatantes de l'artiste et ses sculptures de chiens facétieux se fondent dans le décor idyllique et champêtre de leur maison. Welkom bij de artiest !

Voir toutes les oeuvres de Peter Keizer

Solo Show Cécile Plaisance : Wild Women

Solo Show Cécile Plaisance : Wild Women

7 avril - 10 mai 2022

De l'iconique Barbie aux égéries bien vivantes, Cécile Plaisance, artiste engagée, n'a eu de cesse de se battre pour l'émancipation des femmes. Ses célèbres photographies lenticulaires sont des odes à la liberté des femmes partout dans le monde. Dans sa nouvelle série de photographies en noir et blanc, prise en Afrique du Sud, elle immerge avec justesse dans une nature malheureusement en danger, ses modèles libres et en parfaite osmose avec la faune sauvage. L'artiste présentera avec son mannequin Olga Kent, lors du vernissage, la genèse de son travail et les coulisses de la réalisation de ce projet inédit.

Vernissage le 7 avril 2022, de 18 à 22 heures
En présence de l'artiste
24, rue Treilhard - Paris 8
RSVP souhaité avant le 4 avril : kathy@kplusy.com

Voir les oeuvres de Cécile Plaisance

Portrait d'artiste : Lídia Masllorens

Portrait d'artiste : Lídia Masllorens

à partir du 20 mars 2022

La présence des portraits de l'artiste catalane Lídia Masllorens réside dans la puissance de la peinture noire et leurs dimensions extraordinaires. Peints en plusieurs temps à même le sol sur des feuilles de papier qu'elle assemble ensuite, ceux-ci impressionnent par leur regard souvent intense et leur beauté archétypale. Les portraits sont peints à l'acrylique noire sur papier, un travail de retrait de couleur, à l'aide d'eau et d'eau de Javel, et non de superposition, utilisant donc une technique soustractive, plutôt qu'additive. Cette technique permet la belle palette de couleurs qui distingue son travail ; avec des nuances du rose au blanc et du noir au gris. Diplômée en Beaux-Arts de l'Université de Barcelone en 1991, Lídia Masllorens expose régulièrement en Espagne et s'est également spécialisée dans la photographie, la sculpture et la gravure. Depuis quelques années ses portraits ont fait le tour du monde, notamment au Centre d'art catalan de la Sorbonne, à Paris, au Centre d'art contemporain d'Osaka, au Japon, mais également dans des galeries à Cologne, Anvers, Barcelone ou Paris et rencontrent un succès retentissant.

Lorsqu'elle évoque ses inspiration, Lídia nous dit qu'elle les puise dans l'art: « On pourrait croire que mon inspiration est la photographie de mode, mais la photographie n'est qu'un outil, comme les pinceaux, la couleur noire ou le grand format. Ma véritable inspiration est le travail d'autres artistes, comme Botticelli, Picasso, Warhol, Barceló, Dumas, Peyton ... ou tout autre artiste contemporain que vous pouvez trouver dans une exposition d'art ou une foire d'art. »

Dans le processus de création, l'artiste s'intéresse surtout à la façon dont une peinture est travaillée : « Je fais du travail indirect : à l'horizontale, par terre sur un grand plastique... le résultat est une empreinte unique sur le papier. J'ai besoin que le grand format soit un travail presque plus physique que mental, dans lequel le hasard et l'effet de surprise sont très importants. Je cherche une figuration approximative, à suggérer plutôt qu'à dire. Les visages sont une excuse pour ce travail formel. Pour moi, le concept apparaît de lui-même lorsque la peinture a un effet miroir sur le spectateur. »

Voir les oeuvres de Lídia Masllorens

Envie d'Art se dédouble

Envie d'Art se dédouble

à partir du 10 mars 2022

Nous sommes très heureux de vous annoncer un changement d'importance pour la galerie. Forts de nos 20 ans d'expérience, nous souhaitons promouvoir sans limites les projets les plus ambitieux de nos artistes : c'est pourquoi Envie d'Art se dédouble et vous propose aujourd'hui deux galeries complémentaires.

La galerie K+Y Contemporary Art présentera une sélection exigeante des meilleurs artistes internationaux.En feront partie des artistes soutenus de longue date mais aussi de nouveaux artistes émergents ou établis, que l'on accompagnera dans leurs nombreux projets. Elle présentera en parallèle un choix pointu de mobilier design du 20e siècle, avec des pièces rares trouvées par nos soins partout en Europe. Un nouveau site internet www.kplusy.com lui est associé, et chaque mois, solo shows ou expositions de groupe viendront ponctuer l'agenda culturel parisien dans la galerie du 24, rue Treilhard, qui se concentrera dorénavant sur les expositions K+Y. La galerie participera également à de nombreuses foires prestigieuses à travers le monde. Save the date : premier vernissage K+Y, le 7 avril 2022.  

Le site internet enviedart.com présente un éventail rigoureux et plus large d'artistes, comme depuis ses débuts. Parcourez le monde en découvrant les peintures, collages, photographies et sculptures de nos artistes du monde entier et trouvez votre coup de coeur. Nous travaillons à optimiser votre expérience en ligne, pour qu'acheter de l'art soit toujours plus simple, où que vous soyez. Si vous souhaitez voir les oeuvres, vous pourrez prendre rendez-vous à la galerie K+Y située au 24, rue Treilhard. À travers les newsletters Envie d'Art, vous découvrirez les parcours de nos artistes, de nos collectionneurs et des sélections d'oeuvres hebdomadaires. Enfin, vous continuerez à retrouver Envie d'Art aux Affordable Art Fair toute l'année, de Singapour à New York, en passant par Bruxelles, Amsterdam ou encore Londres. Save the date : AAF New York, du 24 au 27 mars 2022.

Nouvelle artiste : Lídia Masllorens

Nouvelle artiste : Lídia Masllorens

à partir du 7 mars 2022

Le projet de l'artiste catalane Lídia Masllorens est de créer un archétype du portrait de ce début du XXIème siècle. Ses oeuvres de grande taille ont une forte présence, et dégagent un dynamisme et une vitalité remarquable. Ses portraits ont été exposés au Centre d'art catalan de la Sorbonne, à Paris, au Centre d'art contemporain d'Osaka, au Japon mais également dans de nombreuses foires d'art européennes et américaines. Actuellement, elle continue à expérimenter les plans serrés de visages dans son studio de Cassà de la Selva. Nous sommes heureux d'exposer ses oeuvres à la galerie K+Y, 24, rue Treilhard (Paris 8), jusqu'au 6 avril.

Voir toutes les oeuvres de Lídia

Artist at Home : Peter Hoffer

Artist at Home : Peter Hoffer

à partir du 15 février 2022

L'artiste canadien Peter Hoffer a vécu dans les plus grandes villes du monde, de Toronto à New York en passant par Paris, Montréal et Berlin. C'est peut-être la raison pour laquelle il a soudainement ressenti le besoin de s'échapper du brouhaha urbain pour créer un repaire dans les Laurentides, à quarante kilomètres de Montréal, au bord du lac des Ecorces et au plein coeur d'une forêt. S'y trouvent entre autres un confortable cottage, un studio d'été flottant sur l'eau et des pontons desquels il peut pêcher avec ses deux fils. Rien de surprenant pour l'artiste qui entretient une passion pour les arbres, qu'il peint depuis très longtemps. Par conséquent, même s'ils sortent tout droit de son imaginaire et de ses souvenirs, l'influence des grands espaces et de la forêt ne peut être qu'un catalyseur pour son travail méticuleux. Envolez-vous pour le grand Nord en découvrant ce reportage chez un peintre pas comme les autres, en vous inscrivant à notre newsletter!

Voir toutes les oeuvres de Peter Hoffer

Portrait d'artiste : Peter Clark

Portrait d'artiste : Peter Clark

à partir du 10 février 2022

Les oeuvres de l'artiste britannique Peter Clark provoquent le genre de réaction suivante : "Oh, magnifique !" puis "Attendez une minute ; est-ce une carte ?". Et puis vous regardez à nouveau et vous voyez non seulement une carte, mais aussi des timbres-poste et peut-être une partie d'un paquet de cigarettes et le coin d'une étiquette d'une vieille boîte de conserve ; et bientôt vous regrettez de ne pas avoir apporté votre loupe pour ne pas manquer un seul détail. Les vêtements, chiens et autres créatures chimériques de Peter sont de fabuleuses constructions incorporant toutes sortes de morceaux choisis parmi ses vastes collections de papiers trouvés, et sont devenues très populaires auprès de collectionneurs aux quatre coins du monde. Plongez dans le monde fascinant de Peter Clark, formé au Manchester College of Art, qui a consacré sa longue carrière à donner une seconde chance à des fragments de vie abandonnés.

Peter trouve beaucoup d'idées en parlant avec les gens, principalement avec sa femme, Karen Nicol, qui est artiste également. Leur pause café quotidienne terminée, ils retournent dans leurs studios, mais s'il manque d'inspiration, Peter préfère faire de longues promenades sans but dans le centre-ville de Londres, pour regarder les gens et saisir les couleurs et les textures. Bien qu'il ne tienne pas de carnet de croquis officiel, il a toujours à portée de main un carnet et un petit appareil photo numérique pour capturer ce qui l'inspire. Les idées viennent de partout et de n'importe où : les magazines, la mode, la télévision, le ciel, l'observation des gens, les promenades à travers les rues ou la forêt... "Je fais généralement de nombreuses esquisses pour déterminer comment je veux que l'image soit disposée. Je photocopie ensuite le croquis que j'ai choisi pour l'agrandir, ou je le dessine à la taille qui me convient. Puis, vient la partie qui est à la fois la plus difficile et la plus satisfaisante, selon la façon dont ça se passe : l'assemblage du collage. Je fouille dans les dizaines de bacs en plastique qui tapissent les murs de mon atelier, en espérant un moment de sérendipité. Je les positionne ensuite de manière à ce que les couleurs, les lignes et l'ambiance fonctionnent. Je veux qu'on ait l'impression que je peins avec les morceaux de papier ! Lorsque je suis satisfait de mes choix, je déchire, je coupe, je plie, je froisse, je déchire et je compose la pièce. Certaines parties de ce processus sont très calculées, d'autres se produisent tout simplement. Les accidents complets sont merveilleux : j'adore cette partie."

Que souhaite-t'il partager à travers son oeuvre ? "Je vois le collage un peu comme la composition musicale et le multi-culturalisme : c'est passionnant et, si c'est fait avec sensibilité, cela peut aller dans toutes les directions et faire n'importe quoi. Selon moi, il faut éviter le syndrome du "on peut tout faire sur ordinateur de nos jours". À cette fin, j'essaie de résister aux manipulations informatiques, préférant travailler sur le terrain avec de vrais morceaux de papier et de la colle. J'espère donc que les gens seront sensibles à ces patchworks qui capturent des morceaux de vie."

Voir les oeuvres de Peter Clark

Nouvel artiste : Peter Clark

Nouvel artiste : Peter Clark

à partir du 1 février 2022

Après une longue carrière aux côtés de sa femme Karen Nicol, l'artiste britannique Peter Clark rejoint également Envie d'Art pour présenter ses animaux chimériques en collages. Parcourant les marchés aux puces, antiquités, brocantes et vide-greniers en tous genres, le couple d'artistes y trouve le matériel nécessaire pour leurs créatures fantastiques. Celui-ci délaisse les nouvelles technologies pour se concentrer au contraire sur les vieux papiers, étiquettes, lettres et autres magazines, et leur donner un seconde vie.

Découvrir les oeuvres de Peter Clark

Portrait de collectionneur : Maguelone D.

Portrait de collectionneur : Maguelone D.

à partir du 20 janvier 2022

Au coeur du très chic 8e arrondissement, entre les pas-de-chat de la Salle Pleyel et l'effervescence de la place de l'Etoile, se trouve le superbe appartement familial de Maguelone, dans lequel elle habite avec son mari et leurs deux garçons. Dans ce cocon haussmannien, l'ex-Directrice Marketing des hôtels Hyatt, férue de photographie et passionnée d'art contemporain, a créé au fil des ans une véritable collection d'oeuvres qu'elle choisit au gré de ses coups de coeur. Parmi les foires et galeries qu'elle suit et qu'elle parcourt, Envie d'Art prend une place de choix depuis des années puisqu'elle ne compte pas moins de sept artistes de la galerie dans sa collection.

Généralement, je découvre des artistes pour qui j'ai des coups de coeur dans des foires d'art contemporain ou des galeries qui vont de Camera Obscura ou Galerie XII, à Envie d'Art, qui se trouve à côté de chez elle. "Je suis particulièrement attirée par la photographie et sensible à la qualité des tirages, ayant moi-même fait beaucoup de photo dans le passé, mais je peux également être conquise par des dessins ou des gravures, si les oeuvres me plaisent ! J'aime les couleurs douces, le noir et blanc, la simplicité ; m'entourer de douceur.Je pense que je suis naturellement attirée par des oeuvres qui rappellent l'univers de l'enfance. Quand j'ai commencé la photographie, j'ai surtout pris en photo mes enfants, c'est un thème qui m'inspire beaucoup. Cela va de pair avec celui du rêve, j'aime les oeuvres oniriques qui racontent des histoires tout en laissant libre cours à l'imagination. En fait, je suis plus sensible aux oeuvres qui ont une part figurative et une part d'abstraction, que l'on peut interpréter comme bon nous semble. Enfin, j'ai beaucoup d'oeuvres qui évoquent le voyage, des photographies de villes où l'on a vécu, que l'on aime (New York, Tokyo, Londres...) ou encore des paysages comme le désert du Maroc ou les grands espaces de l'Arizona. La nature tient une place forte également dans l'art que je collectionne car c'est un moyen de s'évader facilement, dans un appartement parisien."

Jusqu'à maintenant, il y a sept artistes qui l'ont touchée chez Envie d'Art : "J'ai des oeuvres de deux photographes, Cat Vinton, dont l'oeil a suivi des peuples nomades dans des paysages très épurés, et Gandee Vasan, dont la capacité à capturer des émotions chez des animaux m'impressionne beaucoup. J'aime également beaucoup les peintures fleuries et vibrantes de Peter Keizer, le mélange de photo et de peinture de Tony Soulié, et récemment je suis devenue fan des petits pastels abstraits de Vinça Monadé. Ce sont les seules oeuvres entièrement abstraites que je possède mais elles viennent ponctuer de couleur mes ensembles de photos aussi bien qu'elles fonctionnent seules. Enfin, je ne cesse d'attirée par les gravures délicates et enfantines d'Atsuko Ishii. Je n'hésite pas à en acheter pour des cadeaux, tout comme les petits formats de Richard Heeps que j'aime beaucoup même si je n'en possède pas encore dans ma propre collection." Pour recevoir les prochains portraits de collectionneurs, inscrivez-vous à notre newsletter !

Portrait d'artiste : Arjan Boeve

Portrait d'artiste : Arjan Boeve

à partir du 10 janvier 2022

Surprenantes, voilà l'adjectif qui nous vient à l'esprit en regardant les oeuvres en vitrail de l'artiste néerlandais Arjan Boeve. En effet, celui-ci utilise une technique traditionnelle séculaire, largement oubliée par ses contemporains, pour raconter des histoires véhiculées par les personnages de la culture populaire, de Tintin et Milou à Donald Duck. Mêlant les références, on y aperçoit Pinocchio portant des Nike ou des smileys sur des oeufs. Né en 1986, ce jeune artiste basé à Zwolle, aux Pays-Bas, n'en est pas à son premier coup d'essai. Commissionné par Disney pour les 90 ans de Mickey Mouse, il a depuis lors capté l'attention de nombreux collectionneurs de vitraux ou d'oeuvres pop à travers le monde, notamment pour des commandes particulières. Nous l'exposons pour la première fois à Paris, et souhaitions à cette occasion vous présenter son portrait hors du commun.

Arjan est très inspiré par notre monde moderne, rempli de personnages de fiction et de héros. Il aime jouer avec leur signification et leurs valeurs ; il les utilise comme symboles pour miroiter notre propre comportement et les mutations de notre vie quotidienne. « Nous vivons une époque très intéressante, dans laquelle les mondes physique et numérique se rencontrent : j'aime jouer avec cela. Exploiter la tradition du vitrail d'un côté et l'associer à des personnages de fiction qui, d'une certaine manière, n'appartiennent pas à ce monde, tout en y appartenant. Presque autant que les vieilles histoires bibliques, ils sont les héros et les méchants d'aujourd'hui, guidant notre morale. Cela constitue un terrain de jeu parfait pour réfléchir à notre système, notre culture. »

Ce qu'il souhaite partager à travers ses oeuvres ? « Je veux divertir les gens. Leur donner une occasion de faire une pause et montrer l'importance des choses qui se passent tous les jours. Parce que nous vivons dans un monde précipité et passons à côté de changements importants dans notre société si nous ne prêtons pas attention aux petits détails. Ceux-ci nous changent, ils changent notre façon de voir le monde. Je pense que j'ai été attiré par le vitrail parce que c'est un art et un artisanat difficile à maîtriser et que, d'une certaine manière, il n'est plus connecté à notre monde moderne. Je veux remédier à cela, montrer à quel point il est toujours pertinent et utiliser la scène des vitraux pour raconter des histoires contemporaines. »

Voir toutes les oeuvres d'Arjan Boeve

Nouvel artiste : Arjan Boeve

Nouvel artiste : Arjan Boeve

à partir du 3 janvier 2022

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'arrivée en 2022 d'un artiste à la technique unique et originale, Arjan Boeve. Influencé par son expérience en tant qu'animateur, l'artiste néerlandais travaille exclusivement avec le vitrail. Fasciné par la façon dont les propriétés du verre influencent les lignes, il utilise la technique appelée Tiffany, qui consiste à ajuster le verre façonné avec des limites en feuille de cuivre. En 2018, Arjan a été chargé par Disney de participer aux célébrations du 90e anniversaire de Mickey. Cela a marqué le point de départ d'une série de pièces d'art en vitrail qui célèbrent la culture pop iconique de notre époque.

Découvrir les oeuvres d'Arjan Boeve

On s'emballe pour 2022 !

On s'emballe pour 2022 !

à partir du 1 janvier 2022

En cette nouvelle année, nous vous souhaitons tous nos meilleurs voeux : de vous entourer de beauté chaque jour, de révéler le meilleur de vous-même, de réaliser tous vos rêves... et plus encore. De notre côté, nous allons dénicher et accompagner toujours plus d'artistes pour dévoiler leur talent aux quatre coins du monde et fourmillons de projets pour vous surprendre ! Enfin, nous vous souhaitons énormémement de bonheur, ainsi qu'à tous ceux qui vous entourent. 

Happy arty 2022,
Toute l'équipe d'Envie d'Art